Offre de post-doc : Modélisation multi-échelle à base d’agents d’évacuations massives de population

Modélisation multi-échelle à base d’agents d’évacuations massives de population

Contexte : le projet ANR ESCAPE
L’urbanisation croissante à l’échelle mondiale s’accompagne d’une augmentation des vulnérabilités des populations à des événements naturels ou technologiques extrêmes, du fait du nombre de personnes et de biens potentiellement affectés. Les évacuations horizontales massives font partie des stratégies pour protéger les populations face à ces aléas. Cependant, les risques liés à un déplacement massif dans un environnement potentiellement perturbé et un contexte de stress, sont élevés : refus de l’évacuation, accidents, exposition directe à la catastrophe, troubles à l’ordre public, paralysies des services de secours. Peu de moyens prospectifs sont disponibles pour permettre aux responsables politiques et opérationnels de comprendre et d’anticiper les enjeux liés à la conception de plans d’évacuation. C’est à ce problème majeur que s’attaque le projet ESCAPE dont l’objectif est de contribuer à la conception de systèmes d’aide à la décision dans le cas d’évacuations massives.
(plus de détails sur le projet ANR ESCAPE : https://goo.gl/vqz4xZ)

Mission
Le post-doc développera et implémentera la modélisation des individus et des groupes au sein du modèle général ESCAPE, ainsi que les méthodes multi-échelles et multi-paradigmes de leur mise en oeuvre, en coordination avec les chercheurs du LITIS impliqués dans le projet. Il interagira également avec les Work Packages amont (récolte et structuration des données et des procédures) et aval (simulations et expérimentations).

Profil : Docteur en informatique.
Compétences scientifiques : Modélisation à base d’agents, systèmes multiagents ; systèmes complexes ; simulation.
Compétences thématiques : Risque, Mobilité, Systèmes spatialisés

Durée : 12 mois renouvelables une fois, laboratoire LITIS, Université de Rouen Normandie, Saint-Étienne-du-Rouvray
– Démarrage janvier 2018
– salaire selon expérience et grilles de la fonction publique.

Description complète ici : Offre post-doc ANR ESCAPE

Offre de thèse EDF/LIMSI : Simulation multi-agent des comportements

Simulation multi-agent des comportements en relation avec le confort thermique et l’autoconsommation énergétique des bâtiments à l’échelle du quartier

Mots-clefs :Simulation Multi-Agent, Simulation de Comportements dans l’Habitat, Simulation multi-niveau, Modélisation du confort, Autoconsommation, Bâtiment réactif.

Description détaillée ici : lasie-EDF-LIMSI

Contexte général
L’impact du comportement des occupants sur les performances énergétiques des bâtiments est reconnu comme un verrou scientifique, en particulier pour les bâtiments à basse consommation, dont le comportement est très sensible aux phénomènes à dynamiques rapides, tels que les flux solaires ou la présence des occupants [Candanedo et al., 2017; Carlucci et al., 2016]. Il est donc important de pouvoir étudier en amont, à l’aide de simulations, comment le comportement des individus va impacter la performance énergétique du bâtiment.
De plus, les logements modernes sont capables de produire, de stocker et de consommer de l’énergie : on parle de bâtiment réactif. Les prises de décision des occupants dans ces logements ont un impact significatif sur les performances du logement lui-même (niveau de consommation, confort des occupants), et sur son environnement (au sens large : réseau électrique et autoconsommation partagée, thermique du quartier, qualité d’air…).
Le contexte général de nos travaux est celui de la simulation de l’impact des comportements humains sur les performances d’un bâtiment à énergie positive et sur son environnement.

Profil du candidat
Le candidat devra avoir un Bac+5 en informatique ou équivalent (école d’ingénieur avec spécialisation en informatique par exemple). Une formation en Systèmes Multi-Agents et Intelligence Artificielle est requise.
Dans le contexte pluridisciplinaire de la thèse, des notions en physique du bâtiment et une appétence pour les Sciences Humaines et Sociales seraient particulièrement appréciées.
La maîtrise de la langue anglaise est indispensable

Informations pratiques
Le candidat résidera en région parisienne. Il travaillera sur le site EDF R&D de Saclay et au LIMSI-CNRS à l’Université Paris-Saclay (les deux sites sont situés à 10 minutes en bus). Dans le cadre de la thèse, il sera amené à travailler ponctuellement au LaSIE (La Rochelle) et sur le site EDF R&D des Renardières (près de Fontainebleau). L’ensemble de ses déplacements dans le cadre du doctorat sera pris en charge.
Le doctorant percevra un salaire de 1780 € nets mensuels.
Contact : Nicolas.Sabouret@limsi.fr

stage de M2 Recherche : Stratégies de contrôle décentralisées pour la régulation coopérative du trafic routier

Offre de stage de M2 Recherche (2017-2018)

Stratégies de contrôle décentralisées pour la régulation coopérative du trafic routier

Les paradigmes distribués (systèmes multi-agents) et les techniques d’Intelligence artificielle et de science des données (apprentissage) permettent d’élaborer de nouvelles stratégies de contrôle qui s’adaptent à différents horizons et/ou à différents problèmes applicatifs.

Ce type d’approche fait référence aux techniques d’apprentissage développemental (Mazac, Armetta, & Hassas, 2014), qui permettent la construction de représentation (perception-action) et son enrichissement (montée en abstraction) au cours du cycle de vie du système (méthodes en ligne). L’objectif de ce stage est de proposer de nouveaux mécanismes permettant d’étendre un modèle constructiviste existant (Guériau, Armetta, Hassas, Billot, & El Faouzi, 2016). Le modèle développé a pour vocation d’être générique, pouvant être implémenté dans différents contextes applicatifs innovants comme les systèmes coopératifs de transport intelligents (CITS) ou la robotique.

Profil attendu :
Master 2 Informatique, idéalement avec un cursus orienté Intelligence Artificielle. Un goût pour les approches multidisciplinaires est attendu. Une motivation pour les systèmes multiagents et l’IA développementale est fortement appréciée. Bonne connaissance et mise en pratique des méthodes de conception (UML) et de la programmation orientée objet.
Curiosité, autonomie et force de proposition complèteront très positivement le profil.

Durée du stage : 5 mois de février à juin 2018.

Encadrement :
– Salima Hassas (Laboratoire LIRIS, Université Claude Bernard Lyon 1, http://liris.cnrs.fr).
– Nour-Eddin El Faouzi (Laboratoire LICIT, IFSTTAR, Université de Lyon, http://licit.ifsttar.fr).
– Maxime Guériau (LIRIS & LICIT).

Organisme d’accueil :
Ce sujet est proposé dans le cadre d’une collaboration entre un laboratoire d’informatique et un laboratoire d’ingénierie du trafic. L’équipe SMA du LIRIS est spécialisée dans les systèmes distribués à base de systèmes multi-agents et les techniques d’Intelligence Artificielle et d’apprentissage développemental. L’équipe MOMI du LICIT est à la pointe des techniques de modélisation et de régulation du trafic routier. Les deux équipes participeront à l’encadrement du stage, qui se déroulera au Laboratoire LIRIS à Villeurbanne

Description complète ici : PropositionStage_VehiculeAutonome